Le nouveau CHU de la Guadeloupe : un établissement de santé ultramoderne pour l’archipel français des Caraïbes

Futur CHU de la Guadeloupe - visuel
Vue aérienne du visuel du futur CHU de la Guadeloupe sur le site de Perrin, aux Abymes

 

 

L’actuel CHU de la Guadeloupe, situé sur les pentes du Morne Jolivière, aux confins de Pointe-à-Pitre et des Abymes, a été construit dans les années 1970. Jugé vétuste et vulnérable face au risque sismique et cyclonique, les pouvoirs publics ont décidé, en 2011, que le plus grand établissement hospitalier de ce Département Français d’Amérique (DFA) sera reconstruit sur un site localisé dans le quartier de Perrin, non loin du centre-ville des Abymes, de l’aéroport Pôle Caraïbes et de la zone d’activités économiques de Providence/Dothémare. Le chantier du futur CHU a débuté en 2016 pour un achèvement prévu en 2022. Mais ce chantier sera-t-il réalisé dans les temps ?

Incendie CHU PAP novembre 2017
Incendie du CHU de Pointe-à-Pitre/Les Abymes, le 28 novembre 2017

Pourquoi un nouveau CHU ?

L’actuel Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Pointe-à-Pitre/Les Abymes a été construit en 1978 sur les pentes du Morne Jolivière, à la lisière entre les deux communes. Il constitue la plus grande structure hospitalière de l’archipel guadeloupéen, ainsi que le chef de file du système de santé à l’échelle du département. Mais l’hôpital est jugé vétuste et vulnérable notamment en cas de séisme majeur (rappelons que la Guadeloupe ainsi que l’ensemble de la Caraïbe sont dans une zone à forte sismicité), voire de cyclone majeur.

Le 28 novembre 2017, le CHU de Pointe-à-Pitre connut son jour le plus dramatique de son histoire avec un incendie survenu dans un bâtiment en travaux qui était dû à une défaillance électrique. Cet incendie a conduit à l’évacuation de centaines de patients ainsi qu’à la délocalisation de certains services vers d’autres établissements de santé de la Guadeloupe, ce qui a non seulement dévoilé les problèmes de sécurité au sein du CHU, mais aussi remis en cause l’organisation du système de santé à l’échelle régionale.

Mais avant l’incendie de novembre 2017, les pouvoirs publics avaient décidé, en décembre 2011, que le CHU de la Guadeloupe sera reconstruit sur le site de Perrin, aux Abymes avec des installations et des bâtiments plus modernes qui seront construits selon les normes parasismiques et anticycloniques actuellement en vigueur.

ABM1_PLAQUETTE.pdf
Vue aérienne du secteur de Perrin, aux Abymes avec, en visuel, le futur CHU de la Guadeloupe, prévu pour 2022

Perrin : un quartier en devenir 

Les raisons du projet

Le quartier de Perrin, situé dans le nord du territoire abymien, à proximité du centre-ville des Abymes, de l’aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbes et du parc d’activités de Providence/Dothémare est amené à se développer dans les années à venir avec la construction du nouveau CHU de la Guadeloupe. En effet, durant le dernier conseil communautaire de 2018, les élus de Cap Excellence (communauté d’agglomération dont Les Abymes font partie) avaient abordé la question de la programmation urbaine du nord de la commune. Les conseillers communautaires avaient réaffirmé la volonté politique de la Ville des Abymes et de la structure intercommunale de mettre en avant l’émergence d’un pôle de développement le long de la route départementale 106 (RD 106), qui rallie le centre-ville de cette municipalité limitrophe de Pointe-à-Pitre au hameau de Vieux-Bourg à Morne-à-L’Eau.

Le projet d’urbanisation de ce secteur était déjà inscrit depuis plusieurs années dans les documents de planification urbaine et il a été confirmé lors de l’approbation du Plan Local d’Urbanisme (PLU) des Abymes en décembre 2011. Celui-ci indique la volonté d’aménager le lieu-dit Perrin, tout en suivant ses orientations fortes, mais aussi celles du Schéma d’Aménagement Régional (SAR) avec notamment l’inscription future du CHU sur une parcelle à l’origine destinée au Groupement Foncier Agricole (GFA) de Belle-Plaine.

Site du futur CHU de la Guadeloupe (Perrin, Les Abymes)
Site du futur CHU de la Guadeloupe à Perrin (Les Abymes), en décembre 2017

Le secteur d’aménagement

Depuis juillet 2014, Cap Excellence s’est vue remettre par la préfète de région de l’époque, Marcelle Pierrot, les missions de coordination, d’harmonisation et de mise en cohérence de l’ensemble des projets prévus sur le site de Perrin. Ce vaste secteur d’environ 60 ha a été classé en zone 1AU (c’est-à-dire une zone vouée au développement de l’urbanisation). Il dispose, en effet, d’un potentiel permettant d’y développer non seulement un éco-quartier centré sur le nouveau CHU, mais aussi de favoriser une extension maîtrisée ainsi qu’un prolongement cohérent de la ville des Abymes sur le territoire de Cap Excellence avec une recherche d’un équilibre de la trame urbaine dans l’objectif de satisfaire une demande de logements et d’équipements connexes au CHU qui est le moteur de ce nouveau développement urbain dont la programmation reflète une double ambition :

  • D’un côté, développer une offre de logements dans le prolongement centre-ouest du bourg des Abymes avec plusieurs centaines de logements implantés au nord du site du futur CHU et bénéficiant d’espaces publics ouverts dans un objectif de limiter la dépendance à l’automobile ;
  • De l’autre, doter le quartier de Perrin d’une dimension économique avec la mise en place d’un pôle santé où s’installeront des équipements ainsi que des  établissements connexes au CHU comme le campus santé, l’hôtel hospitalier, ou encore l’AUDRA (Association pour l’Utilisation Du Rein Artificiel à domicile).

Tout cela s’inscrit non seulement dans la complémentarité de la construction du futur établissement hospitalier, mais aussi dans celle la ZAE de Providence/Dothémare voisine qui est en mutation constante.

Autres structures prévues en marge de la construction du futur Centre hospitalier

Comme le secteur de Perrin est en train de se développer avec la construction du futur CHU de la Guadeloupe, des aménagements complémentaires seront prévus afin d’y attirer de nouvelles populations, ainsi que des activités économiques. Sur le plan économique,  le projet de l’Agropark, situé au sud du site du futur CHU, prend la forme d’une zone dédiée à l’industrie agricole locale (transformation et promotion des produits agricoles), qui s’étendra sur 4 hectares.

Pour ce qui est du domaine résidentiel, le projet d’aménagement du secteur Perrin prévoit un programme de logements mixtes :

  • Près de 200 logements sociaux (de type LLS = Logements Locatifs Sociaux, LLTS = Logements Locatifs Très Sociaux, accession libre à la propriété et PSLA = Prêt Social Location Accession) ;
  • 200 logements de standing ;
  • 60 villas.

A cela s’ajoutent des bureaux, des commerces et des services.

Enfin, des établissements scolaires et des espaces verts viendront compléter le secteur d’aménagement, tout en apportant un atout en matière de développement urbain.

Amélioration des voies de circulation autour du site

L’urbanisation du quartier de Perrin passera également par une amélioration du réseau viaire. Celui-ci sera donc conforté et prendra les formes suivantes :

  • Requalification de la RD106 (ralliant le centre-ville des Abymes au hameau de Vieux-Bourg, à Morne-à-l’Eau) en boulevard urbain. Il s’agit de l’axe prinicipal desservant le secteur de Perrin ;
  • Réalisation d’un passage souterrain à gabarit réduit (PGSR) de la RN5 (axe majeur ralliant Pointe-à-Pitre au Moule via Les Abymes ;
  • Réalisation d’un boulevard urbain sur la parcelle AD 842 de Cap Excellence.

Tout cela s’inscrit dans l’amélioration du fonctionnement urbain de ce secteur élargi qui inclut le quartier de Perrin et la ZAE de Providence/Dothémare.

Vue aérienne du futur CHU de la Guadeloupe (Perrin, Les Abymes)
Vue du visuel du futur CHU de la Guadeloupe sur le site de Perrin (Les Abymes)

Caractéristiques du nouveau CHU de la Guadeloupe

Le chantier du nouveau CHU de la Guadeloupe est déjà considéré comme le plus gros chantier jamais réalisé dans l’archipel français des Caraïbes, notamment par rapport à ses dimensions.

Détails du futur CHU de la Guadeloupe (visuel)
Détails des bâtiments du futur CHU de la Guadeloupe (visuel)

Le bâtiment

Le nouveau CHU de la Guadeloupe occupe un terrain de 19 hectares sur une surface totale de 78 000 m². Il sera construit aux normes parasismiques et anticycloniques actuelles, tout en ayant une certification HQE (Haute Qualité Environnementale).

Composition de la structure :

  • Capacité : 618 lits et places ;
  • Médecine : 200 lits, 30 places de jour et 15 places de dialyse ;
  • Chirurgie : 87 lits et 15 places de jour ;
  • Mère-enfants : 100 lits et 20 places de jour ;
  • Soins critiques : 149 lits et 2 places de jour ;
  • Plateau médicotechnique avec 14 salles d’opération ;
  • Pôles médicaux et chirurgicaux ;
  • Médecine ;
  • Chirurgie et cancer ;
  • Soins critiques et SMIT (Service Médical Interentreprises du Travail) ;
  • Parents-enfants ;
  • BIP (Biologie-Imagerie-Pharmacie) ;
  • Santé publique-évaluation-recherche-vigilances-information-coordination-éducation en santé ;
  • Administration/pharmacie/logistique/pôle énergie/restaurant du personnel ;
  • Hélistation
20190228_124654
Chantier du futur CHU de la Guadeloupe à Perrin (Les Abymes), le 28 février 2019

Durée du chantier et maîtres d’ouvrage

Le permis de construction du nouveau CHU de la Guadeloupe a été délivré en 2015 et le chantier a débuté en juin 2016 avec la première phase qui inclut les travaux de terrassement,  l’arrivée d’installations logistiques (notamment le transport de marchandises) et l’aménagement paysager.

Il est entré dans sa phase opérationnelle (soit la deuxième phase) après la signature, en janvier 2017, d’une convention quadripartite, entre l’Etat, le CHU, le STMG (Syndicat des Transporteurs de Matériaux de la Guadeloupe) et la société EDT (spécialisée dans le terrassement) qui a pour objectif de faire en sorte que ce chantier colossal soit vertueux, responsable et respectueux de la réglementation.  Aux yeux du CHU, le maître d’ouvrage de la structure, cette convention doit garantir un modèle de réussite sur le plan de la sécurité des personnes. Des appels d’offres des marchés ont été lancés dès le 1er trimestre 2017 pour la construction du nouveau CHU sur le site de Perrin et leur publication a débuté en octobre de cette même année, peu avant l’incendie qui a ravagé une partie du CHU de Pointe-à-Pitre/Les Abymes. Puis, en mai 2018, les résultats ont été officiellement dévoilés : ce sont finalement deux entreprises de BTP regroupées qui seront chargées de la construction de la future structure. Ces dernières sont le groupe guadeloupéen Sotradom et l’entreprise italienne de BTP Pizzarotti. Ensemble, elles sont chargées de la phase de construction dite du gros oeuvre correspondant au lot D (construction, fluide et équipements).

Chantier du CHU de la Guadeloupe en avril 2019
Visite de la ministre des Outre-Mers, Annick Girardin, du chantier du futur CHU de la Guadeloupe, le 16 avril 2019

La construction des bâtiments du nouveau CHU de la Guadeloupe a finalement débuté entre novembre et décembre 2018. Ces derniers sont au nombre de 7. Le délai annoncé pour leur livraison est de 51 mois, soit plus de 4 ans, ce qui engendrera une organisation millimétrée des entreprises et plus particulièrement sur le flux des camions. Chaque jour, un ballet d’une centaine de camions défilera sur le site et sur la totalité du chantier, 8 grues travailleront simultanément. C’est en janvier 2019 que les premières grues sont arrivées et qu’on les a montées. A l’heure actuelle, le chantier se focalise sur les fondations de la structure et la ministre des Outre-Mer, Annick Girardin, alors en viste en Guadeloupe, a évoqué « la diversité que l’hôpital pourra offrir une fois qu’il sera opérationnel » et qu’il représente « un complexe d’qvenir« .

La livraison du nouveau CHU a été prévue pour octobre 2022 et il est déjà considéré comme un des plus grands chantiers hospitaliers de tout le territoire français. Ce chantier, financé à 100% par l’Etat, coûte près de 600 millions d’euros.

 

Par Anthony Bassien-Capsa, le 30 avril 2019

 

https://urbanistiquement-parlant.com/2019/03/31/lactuel-chu-de-la-guadeloupe-pourquoi-le-reconstruire/

https://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/politique/cap-excellence-fait-de-perrin-sa-zone-d-urbanisation-519865.php

https://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/sante/futur-chu-le-plus-important-batiment-jamais-construit-en-guadeloupe-486707.php

https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/nouveau-chu-chantier-emblematique-vertueux-responsable-432871.html

https://www.techopital.com/la-construction-du-nouveau-chu-de-pointe-a-pitre-confiee-a-une-entreprise-italienne-et-guadeloupeenne-NS_3551.html

https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/point-etape-construction-du-chu-656869.html

https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/pas-plus-construction-du-nouveau-chu-519579.html

https://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/sante/futur-chu-les-premieres-grues-sont-arrivees-520328.php

https://www.rci.fm/infos/politique/construction-du-futur-chu-un-chantier-suivi-de-pres

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s